News

Le Dr Bernard Darbellay  a affiché le message suivant dans les salles d’attente :    Nous souhaitons déjà un prompt rétablissement à Bernard et un retour rapide au 2e étage de la Maison de la Sant...

  Nous accueillons dès le 26 août 2019 une nouvelle pousse médicale en la personne du Dr Philippe Zufferey ! Il a suivi sa scolarité à Leytron et à Sion, effectué ses études universitaires à l’Unive...

Une enquête réalisée par l'Observatoire valaisan de la santé a montré que qu'ils soient spécialistes ou de premier recours, les médecins sont plus nombreux et plus jeunes sur l'ensemble du canton avec...

Il est entré discrètement à la Maison de la Santé du Grand Entremont (MSGE). Car c’est déjà au courant 2017 qu’il a rejoint son compère Frédéric Bruchez au 3 ème étage. Vincent Luisier a la médecine g...

Et voilà encore un dinosaure de la médecine d’Entremont qui quitte la Maison de la Santé du Grand Entremont (MSGE). Après Gilbert Bruchez, François Barmettler, c’est au tour de Jean-Pierre Deslarzes d...

Félicitations à nos 2 assistantes Laura Gard et Tamara Maret pour leur « Intégrale du Rogneux », encouragées par Laura Maître, Rébecca Magnin et Tiffany Thétaz.

More From: Actualité Uncategorised

En ces temps où l’on parle beaucoup dans les medias via des politiciens du revenu des médecins (et non pas du revenu de certains médecins), une nouvelle m’a fait plaisir : la fermeture ordonnée par la justice du canton de Genève d’une « clinique » Corela. Cette dernière n’avait de clinique que le nom. En réalité, il s’agit d’un centre d’expertise privé qui travaille uniquement sur mandat des assureurs. 

 

Ainsi, lorsqu’un arrêt de travail se prolonge trop au goût de l’assureur, ce dernier exige une expertise et adresse le patient (ou plutôt l’assuré) dans ce centre d’expertise. Clairement ces « experts » sont rétribués par les assureurs et leurs conclusions, on s’en doute, vont dans le sens du payeur…

Outre l’évidence de la moralité très douteuse de ce principe, il semble que les « médecins-experts » engagés dans cette pseudo-clinique n’avaient même pas de droit de pratique pour certains. Il s’agit prioritairement de médecins étrangers, mercenaires, venus travailler en Suisse a priori pour profiter de la qualité de l’air, de la vue sur le beau lac Léman, le jet d’eau etc…

 

On découvre le cynisme du système avec des médecins qui sont loin de remplir leur mission  et des assureurs dont le sens de l’étique est tout simplement nul.

Cette « clinique » sera donc fermée pour 3 mois… J’espère clairement qu’elle disparaîtra à jamais. Que l’on identifie des personnes qui tenteraient de profiter du système , soit, mais que l’on tente par tous les moyens possibles , y compris les plus ignobles, de retirer la perte de gain à des personnes en grande souffrance, NON !

 

Gilbert Darbellay

Recherche