News

Bienvenue à la commune de Bagnes

Cette fois c'est fait: la commune de Bagnes a rejoint l'association des communes pour la Maison du Grand Entremont. Après bien des tergiversations depuis des années, voilà toutes les communes du distr...

Hélicoptère

Le 8 février, premier atterrissage d’hélicoptère à la MSGE. Petit événement à Sembrancher : un hélicoptère d’Air-Glaciers s’est posé sur l’héliport situé sur le toit du bâtiment de l’ambulance. Il a d...

Carna 2018-news

Nouvelle période fébrile en Valais avec cette période carnavalesque. Les caricatures de Christian Constantin fleurissent de toute part. Les Guggenmusiks animent les cortèges.  Mais à la MSGE , pas de...

Coup de gueule de GD

En ces temps où l’on parle beaucoup dans les medias via des politiciens du revenu des médecins (et non pas du revenu de certains médecins), une nouvelle m’a fait plaisir : la fermeture ordonnée par la...

Madame la Présidente

Medidranse SA représente la société des médecins de la Maison de la Santé du Grand Entremont. C'est elle qui gère le fonctionnement administratif et économique du centre médical. Elle est composée uni...

Arrivée du Dr Frédéric Bruchez

Promesses, promesses... Nous avions dit que le but N° 1 de la création de la Maison de la Santé du Grand Entremont (MSGE) était de faire venir dans notre district des jeunes médecins pour assurer le ...

More From: Actualité Uncategorised

En ces temps où l’on parle beaucoup dans les medias via des politiciens du revenu des médecins (et non pas du revenu de certains médecins), une nouvelle m’a fait plaisir : la fermeture ordonnée par la justice du canton de Genève d’une « clinique » Corela. Cette dernière n’avait de clinique que le nom. En réalité, il s’agit d’un centre d’expertise privé qui travaille uniquement sur mandat des assureurs. 

 

Ainsi, lorsqu’un arrêt de travail se prolonge trop au goût de l’assureur, ce dernier exige une expertise et adresse le patient (ou plutôt l’assuré) dans ce centre d’expertise. Clairement ces « experts » sont rétribués par les assureurs et leurs conclusions, on s’en doute, vont dans le sens du payeur…

Outre l’évidence de la moralité très douteuse de ce principe, il semble que les « médecins-experts » engagés dans cette pseudo-clinique n’avaient même pas de droit de pratique pour certains. Il s’agit prioritairement de médecins étrangers, mercenaires, venus travailler en Suisse a priori pour profiter de la qualité de l’air, de la vue sur le beau lac Léman, le jet d’eau etc…

 

On découvre le cynisme du système avec des médecins qui sont loin de remplir leur mission  et des assureurs dont le sens de l’étique est tout simplement nul.

Cette « clinique » sera donc fermée pour 3 mois… J’espère clairement qu’elle disparaîtra à jamais. Que l’on identifie des personnes qui tenteraient de profiter du système , soit, mais que l’on tente par tous les moyens possibles , y compris les plus ignobles, de retirer la perte de gain à des personnes en grande souffrance, NON !

 

Gilbert Darbellay

Connexion

Recherche