News

Pas de révolution à la Maison de la Santé, mais comme dans une « famille », tout évolue. On citera déjà l’apport du Dr François Rudaz qui nous a épaulé pour les urgences depuis ce printemps. Durant l...

Le 15 septembre 2018 les 7 communes du Grand Entremont ( Bagnes-Bourg-Saint-Pierre- Bovernier- Liddes- Orsières-Sembrancher-Vollèges) ont organisé une fête pourcélébrer la réalisation de la « Maison d...

L’Association des Communes du Grand Entremont regroupe les communes de Bagnes, Bourg Saint Pierre, Bovernier, Liddes, Orsières, Sembrancher et Vollèges. Cette association a pour but d’avoir créer et d...

Cette fois c'est fait: la commune de Bagnes a rejoint l'association des communes pour la Maison du Grand Entremont. Après bien des tergiversations depuis des années, voilà toutes les communes du distr...

Le 8 février, premier atterrissage d’hélicoptère à la MSGE. Petit événement à Sembrancher : un hélicoptère d’Air-Glaciers s’est posé sur l’héliport situé sur le toit du bâtiment de l’ambulance. Il a d...

Nouvelle période fébrile en Valais avec cette période carnavalesque. Les caricatures de Christian Constantin fleurissent de toute part. Les Guggenmusiks animent les cortèges.  Mais à la MSGE , pas de...

More From: Uncategorised Actualité

Le 15 septembre 2018 les 7 communes du Grand Entremont ( Bagnes-Bourg-Saint-Pierre- Bovernier- Liddes- Orsières-Sembrancher-Vollèges) ont organisé une fête pourcélébrer la réalisation de la « Maison de la Santé du Grand Entremont » - MSGE. Cette fois , c’est 4 bâtiments qui sont unis à Sembrancher pour collaborer à la santé des Entremontants et de leurs hôtes.

Le premier bâtiment sorti de terre et fonctionnel depuis le 1 er juin 2016 fut le centre médical avec ses cabinets médicaux et le rez-de-chaussée pour la gestion des urgences.

Le deuxième immeuble est celui des paramédicaux (pharmacie - physiothérapie - ostéopathie - centre médico-social - dentiste - pédicure).

Le troisième bâtiment « Ciel et Terre » comporte la société BTEE et des appartements.

Le petit dernier a été mis à disposition des ambulances de l’Hôpital du Valais (7h-19h) coiffé d’un héliport conforme aux normes édictées par l’OFAC. Un parking sous-terrain complète l’ensemble.

Il s’agit donc d’une collaboration de type « public-privé » , les communes ayant assuré la garantie bancaire, mais ce sont les locataires ou acheteurs qui assument les coûts. L’investissement des communes reste donc faible si ce n’est pour le dernier bâtiment.

Une grande démonstration de sauvetage a été mise en scène pour débuter la journée avec les interventions combinées de la police cantonale, des pompiers d’Orsières, des ambulanciers , ainsi que des samaritains. Ensuite ce fut le temps des discours avec au micro le préfet M. Alain Maret, M. Samuel Buchard pour l’Hôpital du Valais , puis le représentant de l’OFAC. Enfin M le chanoine Joseph Voutaz a béni les lieux.

L’apéro a suivi avec un accompagnement musical de solistes de L’Edelweiss d’Orsières.

Les invités étaient enfin conviés à une raclette. Des vols d’hélicoptère Air-Glaciers et d’autres activités se sont déroulés dans l’après-midi.

Le soleil fut de la partie, le vent sembranchard aussi, mettant à l’épreuve la tente de l’OCVS. La quasi totalité des présidents de commune était présente, ainsi que nombreux conseillers, députés, préfet, sous-préfète, M Jean-Maurice Tornay ancien préfet et fer de lance du projet, représentants de l’hôpital du Valais, occupants des lieux et heureusement , la population d’Entremont…

Les différents protagonistes de la MSGE sont a priori satisfaits de leur outil de travail, et il semble que la population du Grand Entremont également. La MSGE entretient une collaboration avec l’hôpital du Valais (quelques spécialistes de ce dernier consultent à la MSGE) ainsi qu’avec tous les physiothérapeutes et pharmaciens du district.

Voilà donc l’épilogue d’une aventure qui a débuté il y a longtemps, qui a connu quelques tensions lors de sa conception, mais qui connaît une « happy end » ce jour d’inauguration officielle. La gestion de la Santé du Grand Entremont possède ainsi une solide assise à Sembrancher et une belle garantie pour les futures générations.

 

Gilbert Darbellay

L’Association des Communes du Grand Entremont regroupe les communes de Bagnes, Bourg Saint Pierre, Bovernier, Liddes, Orsières, Sembrancher et Vollèges. Cette association a pour but d’avoir créer et de maintenant, gérer, la Maison de la Santé du Grand Entremont.

Médidranse est la Société Anonyme créée par les médecins (Internistes Généralistes) pour leur collaboration et la bonne gestion de leur activité professionnelle à la Maison de la Santé du Grand Entremont.

L’association de commune a pris le risque d’investir dans trois bâtiments devant abriter des professionnels/acteurs de la santé dans le Grand Entremont.

En ce sens, la SA Médidranse est locataire de 1 bâtiment et de quelques place de parcs extérieures pour les patients. Bien que Médidranse n’ait pas eu à investir de fonds propres, elle paye un loyer. Il est prévu que après une durée de 50 ans, ce loyer ai couvert: l’hypothèque, l’amortissement total du bâtiment, un fond de rénovation et les charges habituelles imputables aux locataires.

Au final le bâtiment occupé par les médecins sera donc entièrement payé par la SA Médidranse (et donc par les médecins) comme loyer de location mais restera propriété de l’Association des communes. Concernant les places de parcs pour les médecins et le personnel, elles sont louées par l’Association des Communes à chaque personne.

 

Le 8 février, premier atterrissage d’hélicoptère à la MSGE. Petit événement à Sembrancher : un hélicoptère d’Air-Glaciers s’est posé sur l’héliport situé sur le toit du bâtiment de l’ambulance. Il a déposé une patiente prise en charge quelque part dans le val de Bagnes. Elle a été  accueillie par le médecin de garde à la MSGE(Dresse Paula Felix).

Il va de soit que seuls des cas de traumatisme ne nécessitant pas d’intervention chirurgicale urgente ou de maladies n’exigeant pas une hospitalisation seront pris en charge à la MSGE. Cela exige une bonne collaboration avec le médecin de l’hélicoptère pour effectuer un tri adéquat.

Cet héliport sera utile aussi pour prendre en charge des urgences graves où le pronostic vital est engagé reçues à la MSGE et nécessitant une hospitalisation en urgence (infarctus, AVC...).

Cette fois c'est fait: la commune de Bagnes a rejoint l'association des communes pour la Maison du Grand Entremont. Après bien des tergiversations depuis des années, voilà toutes les communes du district d'Entremont (+Bovernier) réunies autour de la Maison de la Santé.

Bien sûr que cette décision fasse plaisir... "mieux vaut tard que jamais"... Pourtant cela ne changera en rien le fonctionnement de la Maison de la Santé. Les Bagnards n'ont pas attendu cette annonce pour venir consulter à Sembrancher! Et pour les médecins de la Maison de la Santé, il n'y a pas de conséquences pratiques ou économiques, leur loyer n'est aucunement modifié. La commune de Bagnes en entrant dans l'association des communes contribuera à la garantie bancaire pour les bâtiments , ce qui ne devrait pas représenter un gros problème...

Reste l'épineux problème de la couverture médicale de Verbier. Le président de la commune de Bagnes, M. Eloi Rossier, espère que ce rapprochement entraînera une aide des médecins de Sembrancher pour trouver une solution à Verbier. Lors des discussions pour revoir la couverture médicale d'Entremont, il y a 7 ans, l'idée était de créer un centre médical à Sembrancher (à l'intersection des 2 vallées) et un centre à Verbier (vu l'importante population en saisons). Malheureusement la commune de Bagnes ne voyait pas les choses ainsi et a décidé d'opter pour une autonomie médicale. De ce fait, nous nous sommes concentrés sur le projet de la Maison de la Santé du Grand Entremont (MSGE). Sa conception, sa réalisation et enfin son fonctionnement quotidien exigent une grande dépense d'énergie. Actuellement, nous n'avons plus les ressources pour nous engager dans un nouveau projet sur Verbier. Pourtant nous encouragerons des collègues intéressés et collaborerons volontiers avec des médecins désireux de travailler pour l'ensemble de la population , touristique et autochtone et partageant la même vision de la médecine.

Bienvenue à la commune de Bagnes!

En ces temps où l’on parle beaucoup dans les medias via des politiciens du revenu des médecins (et non pas du revenu de certains médecins), une nouvelle m’a fait plaisir : la fermeture ordonnée par la justice du canton de Genève d’une « clinique » Corela. Cette dernière n’avait de clinique que le nom. En réalité, il s’agit d’un centre d’expertise privé qui travaille uniquement sur mandat des assureurs. 

 

Ainsi, lorsqu’un arrêt de travail se prolonge trop au goût de l’assureur, ce dernier exige une expertise et adresse le patient (ou plutôt l’assuré) dans ce centre d’expertise. Clairement ces « experts » sont rétribués par les assureurs et leurs conclusions, on s’en doute, vont dans le sens du payeur…

Outre l’évidence de la moralité très douteuse de ce principe, il semble que les « médecins-experts » engagés dans cette pseudo-clinique n’avaient même pas de droit de pratique pour certains. Il s’agit prioritairement de médecins étrangers, mercenaires, venus travailler en Suisse a priori pour profiter de la qualité de l’air, de la vue sur le beau lac Léman, le jet d’eau etc…

 

On découvre le cynisme du système avec des médecins qui sont loin de remplir leur mission  et des assureurs dont le sens de l’étique est tout simplement nul.

Cette « clinique » sera donc fermée pour 3 mois… J’espère clairement qu’elle disparaîtra à jamais. Que l’on identifie des personnes qui tenteraient de profiter du système , soit, mais que l’on tente par tous les moyens possibles , y compris les plus ignobles, de retirer la perte de gain à des personnes en grande souffrance, NON !

 

Gilbert Darbellay

Connexion

Recherche